bandeau-01 bandeau-02 bandeau-03 bandeau-04 bandeau-05 bandeau-06 bandeau-07 bandeau-08 bandeau-09 bandeau-10 bandeau-11 bandeau-12

Les chemins verts de l'emploi adhère au réseau
national Laser emploi

Dans votre region

carte dept lescheminsvertsdelemploi

retour au site national

Nos partenaires

synesi grandvilleneuvois logomsa aggloagen conseilgenerallotetgaronne ardie47 lotetgaronnefabriquecheznous rf regionaquitaine ffrandonnee pole-emploi

Synegi

Grand Villeneuvois

MSA 24 47

agglomeration agen

CG 47

Ardie 47

tourisme Lot et Garonne

economie - coordonnees des DDPP et DDCSPP

Aquitaine

ff randonnee

Pôle emploi

Démarche d’insertion sociale et professionnelle

L’accompagnement commence sur le chantier. Chaque salarié est progressivement intégré au groupe par l’encadrant, le mettant en situation de production avec une logique pédagogique.

Le projet professionnel sera construit et réalisé tout au long du suivi individuel avec le soutien du conseiller en insertion professionnelle qui va permettre un partenariat constructif en interne avec les encadrants techniques d’insertion, en externe avec les autres opérateurs locaux de l’insertion sociale et professionnelle.

Sur les chantiers, les premiers contacts et le travail quotidien permettent d’avoir une meilleure connaissance de la personne, remonter des informations sur d’éventuelles difficultés sociales ou personnelles ; échanger sur les actions ou étapes du parcours à réaliser.

L’accompagnement social :

Lors des premiers entretiens individuels, le conseiller en insertion professionnelle dressera un bilan de situation et s’attachera prioritairement à la résolution de difficultés relevant d’un caractère urgent.

Pour cela, des liens sont établis avec les travailleurs sociaux ou des organismes ressources afin de travailler sur les freins liés à la situation sociale dès le début ou pouvant survenir pendant tout le parcours : santé, financiers, logement, mobilité, etc..

L’aide à l’orientation.

Le rôle du conseiller en insertion professionnelle consiste donc à recréer auprès du salarié un désir d’autonomie, de projection dans son parcours professionnel ; lui redonner le dynamisme à la volonté à la recherche d’emploi.

Concrètement, les atouts, les compétences et les handicaps individuels des salariés sont mis en avant dans le travail d’orientation afin de définir et rendre cohérent le projet professionnel.

Pour cela, réactualisation du cv, travail sur les fiches métiers, enquêtes métiers auprès de professionnels réalisées par le salarié, mobilisation sur des actions de présentation de métiers ou prestations ANPE. (Bilan de compétences, mise en situation en entreprise afin de vérifier des aptitudes ou compétences sur un métier, etc..), mise en place de formation individuelle complémentaire, ou accompagnement vers une formation qualifiante lorsque cela le nécessite.

L’aide à la recherche d’emploi :

Le projet professionnel défini, le conseiller en insertion professionnelle aide le salarié à acquérir une méthodologie dans sa recherche d’emploi en travaillant sur son potentiel, la confiance en soi, son image et d’être plus à l’aise en situation de communication.

Pour cela : Aide dans la rédaction de lettre de motivation pour répondre à des offres d’emploi ou l’envoi de candidatures spontanées, préparation aux entretiens d’embauche. Des actions avec des structures partenaires peuvent être mobilisées (positionnement sur des simulations d’entretiens d’embauche avec des entreprises, des ateliers ANPE ou autres)

Afin de faciliter le placement en emploi des salariés employés en contrat aidé, le conseiller en insertion professionnelle se positionne comme un intermédiaire du marché du travail en établissant une prospection des entreprises ou en sollicitant un réseau de partenaires.

Cette prospection a pour but de rechercher des postes adaptés à leur profil et sur des métiers en tension. L’objectif est d’établir une relation de confiance avec ces entreprises, de développer un réseau en vue de prochaines collaborations pour une embauche.

Mais aussi, un travail en partenariat avec les autres structures de l’insertion par l’activité économique (Associations intermédiaires, entreprises d’insertion, entreprises de travail temporaires d’insertion) est instauré pour les personnes ayant besoin d’une autre étape intermédiaire avant l’accès à l’emploi classique.

L’objectif de l’association est d’apporter une solution à chaque salarié lorsque son contrat arrive à son terme. Elle est donc différente selon l’évolution de la personne sur un plan personnel ou professionnel, ses souhaits, ses compétences. Ainsi, pour ceux non mobilisables sur l’emploi classique car ils rencontrent des freins sociaux trop importants, un relais est effectué vers une structure adéquate.